Actualité

Frais cachés lors de l’achat d’un bien immobilier : ce qu’il faut connaître

Publié le

par Sylvie

Publié le

par Sylvie

L’acquisition d’un bien immobilier représente un investissement majeur pour la plupart des personnes. Cependant, outre le prix d’achat du logement, il existe certains frais moins visibles auxquels les acheteurs doivent …

L'acquisition d'un bien immobilier représente un majeur pour la plupart des personnes. Cependant, outre le prix d'achat du logement, il existe certains frais moins visibles auxquels les acheteurs doivent faire face. Ces coûts supplémentaires sont souvent regroupés sous l'appellation « frais cachés ». Il est essentiel de les prendre en compte pour éviter les mauvaises surprises et gérer au mieux son budget. Dans cet article, nous passerons en revue les principaux frais cachés à considérer pour une acquisition immobilière.

Les honoraires de l'agence immobilière

Ces frais concernent l'acheteur lorsque celui-ci passe par une agence immobilière pour trouver son futur logement. Généralement calculés comme un pourcentage du prix de vente, les honoraires peuvent varier d'une agence à l'autre, et même selon la localisation géographique. Il n'existe pas de barème fixe, mais on estime généralement que ces frais s'établissent entre 3% et 10% du prix du bien.

Négociation des honoraires

Toutefois, il est important de noter que ces honoraires sont librement négociables et peuvent parfois faire l'objet d'une réduction. Pour cela, il peut être pertinent de mettre en concurrence plusieurs agences ou de discuter directement avec celle qui vous accompagne dans votre recherche de logement.

Les frais de notaire

Incontournables lors de toute transaction immobilière, les frais de sont un poste important à ne pas négliger. Il s'agit en réalité d'un ensemble de coûts qui englobent :

  • les droits d'enregistrement et de publicité foncière (pour le compte de l'État) ;
  • les débours, c'est-à-dire les dépenses engagées par le notaire dans le cadre de la transaction (frais de copie, frais d'expédition, etc.) ;
  • la rémunération proprement dite du notaire.
A voir aussi :  L'assurance annulation Ryanair : une garantie pour vos voyages

Ces frais varient également en fonction de la nature du bien acquis (neuf ou ancien), de sa localisation et de son prix. Généralement, on estime qu'ils représentent environ 7% à 8% du montant de la transaction pour un bien ancien, et 3% à 4% pour un bien neuf.

Les frais liés au crédit immobilier

Si vous faites appel à un prêt pour financer votre achat immobilier, vous devrez également prendre en compte certains frais associés :

  • les frais de dossier : ils représentent généralement entre 1% et 1,5% du montant emprunté, avec un minimum fixe (par exemple, 800 euros) ;
  • les intérêts intercalaires : si vous payez votre bien progressivement (notamment dans le cas d'une construction ou d'un achat sur plan), ces intérêts couvrent la période entre le déblocage des fonds et le début de l'amortissement du prêt ;
  • les frais d'assurance crédit : souvent exigée par les banques, l'assurance emprunteur protège l'emprunteur et sa famille en cas de décès, d'invalidité ou d'incapacité de . Son coût varie selon le profil de l'emprunteur et les garanties souscrites.

Le coût de la garantie du prêt

Lorsque vous contractez un crédit immobilier, il est également nécessaire de prévoir une garantie pour protéger la banque en cas de défaut de paiement. Selon votre situation, vous pourrez opter pour :

  • un cautionnement (par exemple, Crédit Logement) : la caution s'engage à rembourser vos échéances en cas de défaillance de votre part. Cette option entraîne généralement des frais équivalents à environ 1% à 2% du montant emprunté ;
  • une hypothèque ou un privilège de prêteur de deniers : ces garanties réelles portent sur le bien acquis et permettent à la banque de procéder à sa vente forcée en cas de non-remboursement du prêt. Les frais liés à leur mise en place représentent environ 2% du montant emprunté.
A voir aussi :  La compatibilité du RSA et du statut d'auto-entrepreneur

Frais d'évaluation du bien immobilier

Avant de valider une offre de prêt, la banque peut demander une évaluation du bien immobilier pour s'assurer de sa valeur sur le marché. Cette expertise est généralement effectuée par un professionnel indépendant et entraîne des frais allant de quelques centaines à un millier d'euros.

Les travaux et rénovations

Lors de l'acquisition d'un bien immobilier, notamment dans l'ancien, il n'est pas rare que des travaux soient nécessaires pour remettre le logement en bon état ou aux normes. Si ces coûts ne sont pas stricto sensu « cachés », ils peuvent être sous-estimés lors de l'établissement du budget initial. Qu'il s'agisse de travaux de rafraîchissement (peinture, revêtement de sol…) ou de rénovation plus importante (mise aux normes électriques, création de pièces supplémentaires…), il est essentiel de les anticiper et de prévoir une enveloppe budgétaire suffisante.

Les aides à la rénovation

Il existe plusieurs dispositifs d'aide pour accompagner les propriétaires dans leurs projets de rénovation énergétique :

  • le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) ;
  • l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • les subventions de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Ces peuvent permettre de réduire sensiblement le coût des travaux, à condition d'en remplir les critères d'éligibilité.

Le diagnostic immobilier

Lors de la vente d'un bien immobilier, le vendeur doit fournir un ensemble de diagnostics techniques obligatoires (amiante, plomb, termites, DPE, etc.). Si ces diagnostics sont généralement pris en charge par le vendeur, ils peuvent aussi représenter un coût pour l'acheteur dans certaines situations. Par exemple, si des travaux de mise aux normes s'imposent suite au diagnostic, ou si le vendeur refuse d'assumer les frais de réalisation des documents.

A voir aussi :  Dwayne Johnson : Découvrons les origines de l'acteur et catcheur

Pour éviter les mauvaises surprises lors de l'achat d'un bien immobilier, il est primordial de prendre en compte l'ensemble des frais cachés évoqués ici. Une bonne préparation et une anticipation des différents coûts permettront de réaliser une acquisition sereine et adaptée à votre budget.

Tags

Aides Travail
À propos de l'auteur, Sylvie

4.4/5 (6 votes)

Lire les commentaires

Stras Mag est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Laisser un commentaire